Supernatural – Weekend at Bobby’s (6.04)

Plongez dans le quotidien de Bobby Singer, chasseur de démons, faux supérieur du FBI et homme à la recherche de son âme.

Jensen Ackles passe pour la première fois derrière la caméra pour un épisode où, justement, Dean n’est que très peu présent, pour la simple et bonne raison que, comme le titre le laisse plus que deviner, c’est un épisode spécial Bobby qui nous est offert.

Ce début de saison passe donc tout en revue, et après le retour de Castiel, il n’est pas véritablement surprenant que l’on se tourne vers le vieux roublard qui a réussi par un miracle étonnant (mais fortement justifié) à survivre jusque-là, alors que tous les autres humains ayant fréquenté les Winchester Bros. de trop près y ont laissé leur peau (R.I.P. à tous ces merveilleux personnages secondaires).

Je dois bien admettre m’être questionné à quelques reprises sur le quotidien de Bobby et surtout, sur comment les hunters pouvaient bien faire quand il ne se trouvait pas dans sa demeure. L’épisode ne sera pas là pour répondre à cette question, mais pour mettre en perspective que tous ceux comptant sur Bobby seraient bien trop régulièrement en mauvaise posture sans lui, sans pour autant faire de cette thématique le sujet principal de l’épisode.

Non, Weekend at Bobby’s s’inscrit dans la continuité de ce début de saison, exploitant le passé pour mieux déblayer le terrain et se diriger vers l’avenir. Bobby avait passé un contrat avec le démon Crawley, lui cédant son âme le temps de botter les fesses à Lucifer, mais bien entendu, il y a eu anguille sous roche, et le voilà à devoir chercher comment la récupérer.

Malgré la gravité de la situation, l’épisode va jouer sur un ton humoristique assez bien pensé, entre un Bobby passant par la fenêtre et s’étalant par terre ou le retour à sa porte de Rufus Turner avec un cadavre dans sa voiture. Le hunter apportera avec lui une désinvolture classique à la série, tout en se posant comme une aide précieuse pour la quête de Bobby. L’occasion aussi de revoir la Sheriff Jody Mills, venant avec la nouvelle et charmante voisine, incarner l’esprit de la ville servant de repère à Bobby Singer.

Cet épisode est donc une incarnation de l’esprit de ce personnage aujourd’hui fort emblématique de la série, s’opposant aussi de façon évidente au style très égocentrique des frères Winchester. Malgré la gravité de la situation, Bobby n’est assurément pas un pleurnichard et ne se morfond pas sur son cas. C’est un homme qui agit, ayant rarement le droit à une minute de repos, et qui peine à demander de l’aide à autrui.

Ainsi, Weekend at Bobby’s braque les projecteurs sur Bobby Singer, chasseur de démons, faux supérieur du FBI, homme d’action attachant et fiable sur qui on peut compter quoi qu’il arrive. Un épisode qui lui rend bien justice.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link