Survivor’s Remorse : La rançon du succès (Pilote)

5 Oct 2014 à 10:54

Survivor’s Remorse : La rançon du succès (Pilote)

Cam Calloway est la nouvelle star montante du basketball américain. Il rejoint l’équipe d’Atlanta et signe alors un contrat juteux. Avec le salaire mirobolant vient l’envie à Cam de donner aux proches et à tous ceux qui l’ont aidé à arriver là où il est, mais son cousin tente de lui faire comprendre qu’il doit garder ses dépenses sous contrôle.

Pour son retour dans la comédie, Starz s’associe à LeBron James pour produire Survivor’s Remorse, une série sur un joueur de basketball qui se sent coupable d’avoir réussi. Le point de départ a le mérite de promettre une plongée dans un univers plein de possibilités pour parler de la rançon du succès et de l’impact que l’argent peut avoir sur les gens.

Au scénario, Mike O’Malley ne se montre pas très subtil pour exposer tout cela dans son pilote. En fait, il en fait même beaucoup trop, allant jusqu’à nous offrir une scène de débats pour parvenir à bien expliciter le titre de sa série.

Quoi qu’il en soit, nous allons ainsi suivre Cam Calloway alors qu’il doit apprendre à gérer le fait d’être une star, lui qui vient d’un quartier pauvre de Boston infesté par les gangs. Pour l’aider, il est entouré par sa famille, pour le meilleur et le pire. Il semble de toute façon que Cam emmènerait avec lui tous ceux qu’il a connu s’il le pouvait. Heureusement donc que son cousin Reggie est là pour le garder sous contrôle.

En fait, Reggie s’impose sans tarder comme étant le cœur de cette histoire. Il a la tête sur les épaules et il est le seul qui ne cherche pas à abuser de la situation. Il tente surtout de préparer l’avenir pour éviter que Cam ne rejoigne la liste de ceux qui sont tombés plus rapidement qu’ils sont montés. Bref, il a du bon sens et permet ainsi à O’Malley d’avoir une voix légitime pour véhiculer les thématiques qu’il compte explorer dans son show. Le souci est qu’il ne trouve pas le moyen d’avoir au moins un personnage pour faire la même chose avec l’humour.

Survivor’s Remorse est en effet vendue comme une comédie, mais à part le fait que les épisodes ne durent que 30 minutes et que ce pilote parvient à ne pas devenir trop sombre quand il s’aventure dans un milieu plus violent, rien de très comique ne s’affirme. Au mieux, 2-3 courtes scènes peuvent faire sourire, mais l’ensemble est vraiment trop focalisé sur l’exposition du concept du show pour réussir à délivrer autre chose.

Au bout du compte, on peut se demander si Starz a choisi le bon format pour sa série. En tout cas, on peut espérer que Survivor’s Remorse trouve vite comment développer sa fibre comique, car sans cela, le show risque de devenir rapidement rébarbatif en cherchant à naviguer entre légèreté et discussion émotionnelle sans jamais réussir à s’engager pleinement dans l’une ou dans l’autre. En attendant, cette entrée en matière est donc moyennement convaincante, mais le pitch de départ conserve son attrait et il est toujours possible qu’il soit mieux exploité par la suite.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires