Précédemment dans The Event … Thomas a envoyé un message à son peuple, se plaçant officiellement contre l’autorité de Sofia. Le Président et son équipe sont dans l’expectative, attendant de découvrir de quoi il retourne. Sur les traces de Samantha, Leila et Sean ont découvert des dossiers brûlés, dont celui de Michael Buchanan.

Après plus de 3 mois d’absence, The Event est de retour avec deux épisodes qui vont devoir remettre le spectateur dans le bain. Autant dire qu’après tant de temps, c’est plus que nécessaire, c’est même vital.

La série ne perd pas trop de temps à replacer les protagonistes, utilisant un petit discours du Président pour rafraichir la mémoire comme il se doit et se décider à prendre de nouvelles directions. Il est clairement temps d’aller de l’avant, et cela va passer par expliciter le plan de Thomas, qui fournit une véritable direction pour cette seconde partie de saison.

Ainsi, l’équipe du Président décrypte le message envoyé par Thomas, à destination de son peuple. Celui-ci s’apprête à accueillir les siens sur notre planète, faisant de The Event une série qui vire à l’invasion extra-terrestre. Sofia conserve ses bonnes intentions, et doit maintenant trouver un moyen de contrer son fils. En fait, en la voyant faire, il n’est pas trop étonnant qu’une scission se soit créée dans son peuple, vu qu’elle s’est clairement évertuée à les empêcher de se bâtir une existence et des liens – ce qui ne fut pas particulièrement tenu par tous ceux à l’extérieur (les prisonniers n’avaient pas vraiment le choix !). Thomas est donc déterminé et va passer à l’action…

Mais avant cela, il faut aussi faire le point sur la situation de Leila et Sean, l’histoire du kidnapping de Samantha trouvant enfin une conclusion ! Il faut aussi dire que tout était clairement parti dans tous les sens et que mettre un terme aux courses poursuites sans fin permet de s’arrêter sur l’état des relations familiales Buchanan et de la place de Sean dans cette nouvelle conjoncture qu’il faut quand même admettre abstraite. Leila reste la jeune femme insupportable, se montrant assez bornée pendant tout le premier épisode, avant de finalement voir la raison – elle n’a pas trop le choix de toute façon. Une piste est fourni pour la famille, bien qu’il est difficile de savoir où cela va nous emmener. C’est encore plus flou du côté de Sean, où l’on joue l’énigmatique pour nous dire qu’il ne va pas définitivement quitter la série. Nous n’avions pas besoin d’une scène sans aucun sans pour nous le dire.

Dans le bureau ovale, il y a clairement une absence totale de contrôle, et finalement, tout cela va virer à de la tentative d’éviter les fuites, avec l’introduction de Virginia Madsen dans la peau du Sénateur Catherine Lewis. Un prétexte pour coller une dose de tension supplémentaire, mais qui peine à convaincre (si ce n’est Madsen qui est assez déterminée), surtout avec un Blake Sterling nous jouant la carte de l’héroïsme exacerbé en parallèle – et cela prend étonnamment bien ! Une confrontation à huit clos nous est concoctée dans le second épisode, Thomas et Sterling étant clairement deux opposants ayant des ressentiments l’un envers l’autre. Cela ne sera pas totalement bien exploité, mais le retour de Maya (Clea DuVall) permet d’avoir tous les partis ou presque de représentés – ce qui devrait quand même faire évoluer le point de vue de Sterling. Au moins, la passivité de Sofia dans cet épisode est compensée par le peu de supporters qu’elle a – même Simon, réduit au strict minimum.

Pour son retour, The Event se charge avec deux épisodes de relancer la série en se débarrassant d’intrigues ayant clairement trop trainées pour en amorcer de nouvelles. Les camps se font plus précis et les positions de pouvoir aussi. Les ambitions de Thomas boostent sans doute possible la série, aidant à y mettre la dose d’action nécessaire. Il n’y a pas de gros retournements de situations ou de surprises au programme, mais la série revient dans une forme honorable, avec une mise au point qui ne fait pas de mal et quelques objectifs clairs et précis (malheureusement pas pour tous !) qui ont le mérite de mettre en avant les enjeux pour la suite du programme.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire