The League - The Draft (1.01)

Une nouvelle saison de Fantasy Football démarre et Pete doit gérer le fait qu’il est champion depuis trois ans, mais que sa femme veut le forcer à arrêter. De son côté,Ruxin essaie de recruter un petit génie de 9 ans pour le conseiller.

Nouvelle comédie de la chaine FX, The League nous entraine dans le monde merveilleux du Fantasy Football. Dit comme ça, ça pourrait paraitre être un truc pour loser et ce n’est pas vraiment très loin de la réalité, car bon, quand on rencontre les joueurs de cette « League », on ne se retrouve pas avec plus que de grands enfants qui semblent n’avoir aucun autre plaisir plus grand dans la vie que ce sport fictif. Pourtant, à l’exception du stoner Taco, ils ont des jobs, certains ont même des familles et, quand on les sort de leur ligue, ils paraissent être des gens tout à fait sympathiques.

Le fait est que ce sport a tendance à les rendre obsessionnels – et c’est peu dire.

Ce premier épisode nous introduit les « joueurs », un groupe d’amis de longue date. Pete, le multiple champion dominé par une femme qui veut lui faire abandonner sa passion. Kevin, le meilleur ami de Pete, marié, un enfant, et tout le monde sait que c’est justement sa femme, Jenny, qui est le cerveau de son équipe de Fantasy Football. Il y a aussi Ruxin, avocat légèrement paranoïaque qui est prêt à tout pour gagner. André est un chirurgien à succès, mais reste la cible constante des moqueries de ses amies, comme au lycée. Et enfin, Taco, le petit frère de Kevin qui plane complètement du matin au soir et qui ne s’intéresse pas vraiment à quoi que ce soit, même à la ligue, malgré le fait qu’il a déjà remporté le trophée (bien qu’il ne s’en souvienne pas).

L’humour se base donc principalement sur les différentes personnalités des joueurs, nous offrant des scènes de vie standard qui partent totalement en vrille dès que le sujet Fantasy Football entre en jeu. Au niveau des dialogues, cela devient par moment vraiment borderline, comme la chanson de Taco à l’anniversaire de sa nièce – je vous conseille d’ailleurs de suivre, si vous ne connaissez pas déjà, Jon LaJoie sur Youtube, il chante depuis longtemps et est plutôt doué.

Dans l’ensemble, ce Pilot réussit assez bien à nous faire entrer dans l’univers de la série, grâce à une bonne présentation des personnages. Le langage Fantasy Football est un peu hermétique et cela se fait sentir occasionnellement, bien que dans la majorité des cas, il suffit de suivre les expressions des joueurs pour comprendre où se place l’humour de la situation. Certes, c’est parfois un peu limite, mais on est sur FX et les comédies de la chaine n’ont pas pour tradition de faire dans la subtilité. De manière générale, l’originalité du concept et les acteurs font que l’ensemble fonctionne plutôt bien et le public visé – adulte, homme – devrait y trouver son compte.