The Originals : un bon début de saison (épisodes 2.02 à 2.05)

Tatia et elijah dans The Originals saison 2 épisode 5

Klaus décide d’aider Hayley à reconquérir sa place au sein de sa meute de loups alors que ses relations avec Elijah sont de plus en plus tendues. Davina, de son côté, éprouve quelques difficultés à retenir l’impatience grandissante de Mikael….

Contrairement à la première saison où les scénaristes peinaient à garder un arc narratif cohérent, les premiers épisodes de la seconde ont su montrer que The Originals avait su apprendre de ses erreurs. Certes, l’ensemble reste très manichéen avec les sorcières menées par Esther Mikaelson d’un côté et les vampires de l’autre. Les loups sont comme l’année passée condamnés à ne servir que de chair à canon en passant d’une allégeance à l’autre.

Néanmoins, l’ensemble est donc semé de bonnes surprises à commencer avec Esther, la mère des Originals, qui semble avoir un plan pour amener ses enfants sur le chemin de la rédemption. À chaque épisode, toujours assistée par deux de ses enfants, elle tisse sa toile n’hésitant pas à faire quelques dommages collatéraux au passage. Finn, l’ainé, apparait toujours aussi dévoué envers sa mère et ne semble pas avoir encore digéré la traitrise de ses frères, rendant sa vengeance plus personnelle et par conséquent, plus brouillonne. Mais le maillon faible est à chercher auprès du petit dernier de la famille Mikaelson, Kol, qui avec ses prises de décisions et son tempérament égoïste risque d’être une faille dans le plan d’Esther. Le jeune homme, genre de mouton noir de la famille, ne partage pas toutes ses informations espérant ainsi garder une porte de sortie.

Du côté des vampires, des rapprochements ont eu lieu. Tout d’abord entre les parents de la petite Hope, Klaus et Hayley. Cette dernière rompue par sa souffrance s’aperçoit qu’elle n’est pas seule et aidée par Klaus, décide de repartir à la conquête de sa meute afin d’aider les siens à s’en sortir. Les intentions des scénaristes sont – comme toujours lorsqu’il s’agit du personnage d’Hayley – louables, mais le résultat est plus que mitigé. La jeune femme reprend au fil des épisodes du poil de la bête, mais peine à réellement exister par elle-même. Sa storyline est saccadée, devant se plier au temps d’antenne qui lui est réellement accordée. Son personnage s’en sort mieux lorsqu’elle est en interaction avec Klaus, mais aussi Elijah, qui pour des raisons pas très logiques, a décidé de s’éloigner de la jeune femme. Le changement dans leur relation amène un peu de piquant à leurs échanges et permet de jouer plus longtemps la carte du cœur.

Klaus, quant à lui, apparait particulièrement en forme à partir de Every Mother’s Son (2.03) où les affrontements s’enchainent à grande vitesse que ce soit face à ses frères nouvellement retrouvés, à sa mère ou son père à travers qui un portrait d’un Klaus plus humain nous est dressé. Le retour de Mikael – tenu en laisse magique par Davina – est bien orchestré et offre des échanges savoureux lors de l’épisode Red Door (2.05) même si la fin, comme l’explique Klaus, aurait dû être logiquement bien différente. Le plan d’utiliser Mikael comme arme semble donc réussir à Davina qui sort de l’ombre de Marcel et des sorcières. Ces changements sont bénéfiques au personnage et promettent de prendre un tour plus surprenant par la suite. Cami, quant à elle, fait progressivement son retour dans la vie de Klaus et amène un peu de fraicheur avec elle. Le côté naïf qui pouvait être exaspérant l’année passée a fait place à un pragmatisme qui fait des merveilles auprès du vampire.

De l’autre côté du fleuve, on voit peu à peu s’opérer un rapprochement intéressant entre Marcel et Elijah. Car comme tout bon vampire, Marcel a également un plan : rebâtir sa communauté avec l’aide d’un Original. Alive and Kicking (2.02) s’emploie alors avec de nombreux flashbacks à nous expliquer la nature de la relation qui lie les deux hommes et nous permet d’appréhender l’éternelle retenue dont fait preuve Elijah face à l’ancien protégé des Mikaelson. Ces storylines sont intéressantes – Marcel étant depuis le début un personnage attrayant – et permettent également d’intégrer à la série Josh, l’ami de Davina et de nouveaux personnages comme Gia. À noter également la participation de Nina Dobrev dans le rôle du doppelganger Tatia dans Red Door (2.05) qui permet de découvrir un nouveau pan de la personnalité d’Elijah.

En prenant son temps pour construire des arcs narratifs solides, ce début de saison de The Originals est donc une jolie réussite. Malgré quelques défauts inhérents aux origines du show, les relations entre les personnages sont soignées, les intrigues bien pensées et les développements apportés devraient offrir de bons épisodes à venir. On en redemande.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link