Autres séries

the whole truth 101 The Whole Truth    Pilot (1.01)

Jeudi 23 septembre 2010 à 11:58 | 2 commentaires | | | |

The Whole Truth – Pilot (1.01)

 The Whole Truth    Pilot (1.01) The Whole Truth    Pilot (1.01)par .

Un père de famille et professeur d’histoire est arrêté pour viol et meurtre d’une de ses étudiantes. La justice se met alors en route …

publicite

Après Outlaw sur NBC, c’est au tour d’ABC de lancer son legal drama: The Whole Truth. Celui-ci marque par ailleurs le retour de Maura Tierney, qui avait dû quitter Parenthood – où elle fut remplacée par Lauren Graham – pour cause de maladie et qui revient donc ici dans un premier rôle.

Justement, l’actrice est Kathryn, district attorney à New York, prête à défendre le meurtre d’une jeune femme. La défense est alors assurée par l’énergique Jimmy (Rob Morrow), en charge de prouver l’innocence de son client, professeur d’histoire et père de famille.

The Whole Truth propose de nous montrer les deux côtés de la justice, remontant à un moment le temps pour que l’on puisse savoir ce qu’à fait la défense pendant que la caméra suivait l’accusation – ou Kathryn et son équipe. Ce procédé narratif s’impose déjà comme une contrainte, ne tenant pas réellement sur la durée de ce premier épisode ; il est alors plus que difficile de concevoir qu’il soit viable sur toute une saison, posant forcément des contraintes qui risquent de se transformer sans trop de difficultés en obstacles pour l’épanouissement de la série.

Celle-ci a pour elle ses deux têtes d’affiche : la sobre Maura Tierney et l’un peu trop survolté Rob Morrow. Ils participent largement – épaulé par un casting de seconds rôles solides -  à donner un attrait à The Whole Truth, qui parvient surtout à maintenir l’attention grâce à un rythme plutôt efficace, l’histoire peinant à se montrer intéressante.

En fait, ce pilote est l’un de ceux qui s’exercent à tenter d’impressionner son spectateur – tâche plus qu’ardue pour un legal drama. Essayant de l’emporter dans un tourbillon d’attaques et contre-attaques, la sauce ne prend pas, avant tout car le scénario passe à côté de chaque opportunité qui se présente, justement car son rythme l’empêche de s’arrêter et d’approfondir les moments plus importants. Pour le coup, difficile de se sentir concerné par le sort du coupable – les parents de la victime étant à peine introduite, c’est encore pire pour eux. En fait, l’histoire joue clairement sur la loi, en oubliant un peu trop de nous impliquer émotionnellement parlant.

Le résultat final de ce pilote de The Whole Truth est alors mitigé. L’ensemble repose principalement sur son duo d’acteurs chevronné, ce qui peut être suffisant pour un premier épisode, mais qui laisse dubitatif pour la suite. Que ce soit Tierney ou Morrow, ils pourront temporairement donner le change et éclipser les défauts, mais la série va devoir améliorer un certain nombre de choses pour pouvoir tenir sur la durée.

Partager cet article

publicite
50 queries. 0,564 seconds.