Supernatural Saison 15 Episode 19 : Hériter de la Terre

supernatural saison 15 episode 19 - Supernatural Saison 15 Episode 19 : Hériter de la Terre

Cette critique de l’épisode 19 de la saison 15 de Supernatural contient de gros spoilers. Lisez à vos risques et périls.

L’histoire de Chuck arrive à sa fin au cœur d’un épisode de Supernatural qui a sans conteste, des allures de fin de série. La fin de Dieu, des adieux émotionnels et un montage nostalgique. Tout les éléments sont réunis pour dire un premier adieu.

Avant cela, retour au début de cet épisode où il ne reste plus que Sam, Dean et Jack sur la Terre. Ils font face à un monde déserté, Chuck ayant décidé de les garder en vie pour les torturer à sa manière. Les Winchester doivent dès lors trouver comment ouvrir le livre de Dieu contenant des informations sur sa mort s’ils veulent pouvoir changer les choses.

Lorsque votre antagoniste est Dieu en personne, on est en droit de s’attendre à une fin d’envergure, même si on sait bien à ce stade que les scénaristes de Supernatural ne peuvent pas vraiment délivrer un bouquet visuel explosif. L’équipe créative avait d’ailleurs échoué sur ce plan avec Amara en fin de saison 11. Ajoutons les limites budgétaires et les contraintes liées aux COVID-19 et il va de soi que la confrontation finale serait naturellement restreinte.

Pour autant, cela ne signifie pas que l’équipe créative ne peut pas nous y conduire avec panache et compenser avec un tête-à-tête efficace. Et dans l’ensemble, l’épisode parvient à nous mener vers une fin inévitable avec suffisamment de rebondissements pour faire son effet. D’abord, le chien mis sur la route de Dean pour lui donner un brin d’espoir et se le voir retirer, puis la rencontre avec Michael permet d’offrir une direction. Avec ce dernier est mis en avant la symbolique de Dieu dans l’existence humaine, et si l’épisode ne s’arrête pas au fond sur le sujet, l’ensemble aide à solidifier une part de la mythologie et ce que représente véritablement Dieu, avec une conclusion qui permet de lui redonner sa place, selon au fond la vision que Michael a justement développé.

Vient ensuite l’intervention de Lucifer – certes naturellement agaçante – mais qui a le mérite de remettre en avant les problèmes de famille des Anges et de fournir aux Winchester des armes pour contrer Dieu. On n’évite pas une sensation un peu abrupte et des révélations qui ont un effet limité, surtout avec Jack dont la place était de plus en plus évidente et logique et l’absence de discussion sur le sujet assez révélateur du rôle clé qu’il était destiné à jouer.

Lorsque vint le moment de révéler que Sam et Dean avait encore un tour dans leur sac, c’est-à-dire qu’ils ont su improviser comme ils savent si bien le faire en utilisant les faiblesses de Michael et les pouvoirs grandissant de Jack, il y a au moins un léger sentiment de satisfaction qui, sans éblouir, parvient à nous conduire à la fin de Chuck que l’on attendait avec une certaine impatience à ce stade. Il faut dire qu’en tant qu’adversaire tout puissant, il était devenu terriblement répétitif dans ses discours et régulièrement irritant. Pas autant que Lucifer, mais disons que l’on sait de qui tient ce dernier.

Sam et Dean détruisent donc Chuck en parvenant, grâce à Jack, à lui retirer ses pouvoirs. Une fin qui correspond bien aux frères et aux grandes thématiques qui ont été développé autour de ce Dieu qui, consumé par sa propre personne, ne donnait plus de valeur à la vie là où cela est le principal moteur existentiel des Winchester. Lorsqu’ils n’ont d’ailleurs plus personne à sauver, ils sont plus ou moins sans direction.

Dans tous les cas, Supernatural choisit à l’évidence de ne pas tenter de créer une situation qui se voudrait épique mais ne pourrait pas fonctionner et opte pour des effets simples et classiques, se reposant sur la dynamique entre ses personnages, leurs sentiments, leur animosité pour nous mener aux dernière scènes.

Chuck est vaincu, et Jack devient un être cosmique, un présent partout mais qui refuse de s’intégrer à l’histoire et laisse le libre arbitre. Sam et Dean peuvent donc reprendre la route. L’épisode boucle dès lors l’intrigue mythologique développé autour de Chuck un épisode avant la conclusion définitive de la série. Se reposant ainsi sur la sensation d’avoir enfin repris le contrôle de leur existence, un montage fait de flashbacks sur un classique morceau de rock vient boucler cet épisode pour tirer sur la corde émotionnelle. Et, disons-le, après 15 ans, cela fonctionne et donne même la sensation d’assister à une fin de série.

Supernatural boucle donc un chapitre avec cet épisode, celui de sa saison 15 et de Chuck, se laissant ainsi un dernier épisode pour refermer le livre, celui de la série, avec, sans aucun doute, beaucoup d’émotions en perspective.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires