Autres PaysSéries Scandinaves

Forbrydelsen 3 Forbrydelsen/The Killing : La dernière enquête de Sarah Lund (Saison 3)

Jeudi 3 juillet 2014 à 10:00 | 8 commentaires | | | |

Forbrydelsen/The Killing : La dernière enquête de Sarah Lund (Saison 3)

 Forbrydelsen/The Killing : La dernière enquête de Sarah Lund (Saison 3) Forbrydelsen/The Killing : La dernière enquête de Sarah Lund (Saison 3)par .

Alors que le Premier Ministre est en pleine campagne électorale, la fille de l’un de ses principaux soutiens, Robert Zeuthen, est kidnappée. Sarah Lund enquête sur un meurtre survenu sur le port et se retrouve indirectement orientée sur la piste du kidnappeur.

Forbrydelsen (aka The Killing) est de retour pour sa troisième et dernière saison. Sarah Lund doit ainsi démêler une nouvelle investigation où la politique et la famille de la victime s’entrecroisent dans un jeu de pouvoirs complexe.

publicite

Le concept reste le même au point que l’on se retrouve rapidement à revivre les évènements de la première saison, sauf que contrairement à Nanna Birk Larsen, la jeune Emilie Zeuthen peut encore être sauvée. Par contre, la campagne électorale et la famille déchirée par la disparition sont bien au rendez-vous. Les ressemblances iront par moment plus loin, mais il n’est pas pour autant question de faire un remake, puisque l’intrigue se complexifie avec l’intégration d’une enquête secondaire sur la mort d’une autre adolescente.

Les forces de Forbrydelsen sont en tout cas intactes. Le suspense est savamment dosé, les twists s’enchainent rapidement et aucune piste n’est oubliée. Cela dit, Sarah Lund vieillit et tente de reconstruire sa vie avant qu’il ne lui reste plus rien. Bientôt grand-mère, elle doit assumer les erreurs commises avec son fils, mais aussi avec Mathias Borch. Ils étaient ensemble à l’académie, mais elle avait brusquement mis fin à leur relation et, quand elle se retrouve à devoir faire équipe avec lui, cela complique les choses.

Malgré ça, rien ne peut véritablement dérouter Sarah quand elle a une idée en tête, et Brix ne semble toujours pas le comprendre. Après toutes ces années, il continue de brider sa détective, ce qui est une source de frustration qui revient régulièrement. Il faut tout de même reconnaitre que cela est encore efficace pour nous donner envie d’en voir toujours plus, contrairement aux manigances politiques. Dans ce contexte électoral tendu, les incessants revirements du candidat deviennent réellement lassants et poussifs, tout particulièrement quand la fin de la saison approche.

La formule de Forbrydelsen montre ainsi quelques signes de fatigue occasionnels et un indéniable besoin de renouvellement. Heureusement, la partie centrée sur la famille de la victime sort des sentiers battus pour élargir le champ des possibilités. Malgré ça, c’est vraiment le kidnappeur qui apportera à cette saison ce qui était nécessaire pour lui donner une identité propre. On ignore bien entendu qui il est au commencement et découvrir ce qui le motive offrira un angle supplémentaire pour exploiter cette conjoncture désormais bien familière. Il injectera le chaos aussi bien au milieu des policiers que de celui des politiciens et de la famille de la jeune Emilie. La dynamique du show trouvera ainsi du carburant qui l’aidera à nous tenir en haleine jusqu’à la conclusion.

Cette fin est justement l’élément le plus discutable d’une saison qui finit pourtant par être véritablement solide. Sarah Lund ne pouvait visiblement pas simplement gagner le droit de reprendre son souffle afin de profiter de ce qu’elle a bien mérité. À la place, elle est lancée dans une direction improbable qui laisse perplexe – et c’est peu dire. Difficile de vraiment composer quoi que ce soit avec ce qu’on nous livre, sachant en plus qu’il n’y aura pas de suite.

Quoi qu’il en soit, jusqu’à ses dernières minutes, Forbrydelsen III n’a pas vraiment donné de quoi décevoir. Même si certains passages ont un côté trop familier et que plusieurs routines scénaristiques s’épuisent, il n’y a pas vraiment de reproches majeurs à formuler contre cette ultime saison. Il faut juste réussir à digérer sa chute, ce qui se fera peut-être avec le temps.

Ce bilan de la saison 3 de The Killing/Forbrydelsen fut publié une première fois en décembre 2012 suite à la diffusion sur la chaine danoise DR 1 et est aujourd’hui remis en avant à l’occasion de son arrivée sur Arte le 3 juillet à 20h50.

Aller plus loin…

- Bilan de la saison 1 de Forbrydelsen.
- Bilan de la saison 2 de Forbrydelsen.
- La sériethèque idéale : Forbrydelsen II (The Killing – saison 2)
- Cult Character : Sarah Lund (Forbrydelsen / The Killing)

Cette troisième saison de Forbrydelsen est déjà disponible en précommande au format DVD Forbrydelsen/The Killing : La dernière enquête de Sarah Lund (Saison 3).

Partager cet article

publicite
  • TUCO

    j’ai savouré la 3ème saison même si on trouve effectivement les mêmes éléments scénaristiques. quant à la chute ça me paraissait trop évident. dommage qu’il n’y ait pas de suite.

  • Muriell812

    Comme je suis la diffusion de la BBC, je n’ai pas vu les 2 derniers épisodes donc je ne peux pas me prononcer sur la fin mais pour le reste, je trouve la série toujours aussi addictive.

  • jojo

    quoi quoi quoi, y’a une saison 3 de The Killing et je ne le savais pas ??!!! Bon, ça m’occupera jusqu’au retour des séries US ! :)

  • jojo

    Bon, j’ai énormément apprécié cette troisième saison,(la musique de fin de chaque épisode me donne toujours des frissons) mais je découvre en même temps qu’il n’y a aura pas de suite ???? Grrr…

  • jojo

    petit lien sympa au passage : Sarah Lund dans AbFab. :)

  • Cilou

    Merci pour le lien @jojo, ça m’a bien fait rire. Seule Jennifer Saunders est capable de ça !!!

  • Chambord

    Merci à Arte d’avoir diffusé cette dernière saison de la série! Une saison qui n’ennuie pas mais la fin est terriblement cynique.

  • michelle bodiguel

    j’aime la fin , cela nous permet d’espérer le retour de Sarah; cette série est la meilleure que j’aie jamais vu; tout y est : acteurs, intrigue, musique, une véritable addiction!!!

51 queries. 0,532 seconds.