American Horror Story : Freak Show – Orphans (4.10)

American Horror Story : Freak Show – Orphans (4.10)

La mort d’un membre de la troupe perturbe Pepper. Elsa révèle l’origine de son freak show à Desiree qui devient de plus en plus méfiante de Maggie.

Si American Horror Story fut présentée comme une anthologie avec des saisons indépendantes, Ryan Murphy a décidé de changer cela avec Freak Show. En tournant les projecteurs vers Pepper au sein de cet épisode, la série remet en avant ce fait, amplifié par la présence de Lily Rabe qui reprend le rôle qu’elle tenait dans Asylum.

Établir des connexions allant au-delà du référentiel n’est certainement pas ce qu’il y a de plus inspiré, tout particulièrement lorsque la qualité varie à ce point d’une saison à une autre. C’est encore pire quand cela nous ramène à Asylum qui s’est imposée à ce jour comme la meilleure saison d’American Horror Story (même si retrouver Lily Rabe est un véritable plaisir).

L’ombre d’Asylum flotte alors au-dessus de cet épisode qui rappelle aussi que la série est capable, si ce n’est d’être horrifique, d’être au moins émotionnelle. Avec Pepper, James Wong reprend le schéma narratif d’Edward Mordrake: Part 1 (qu’il a lui-même écrit), faisant ce qu’il avait été fait pour Ethel avec Pepper dans cet Orphans.

American Horror Story: Freak Show se montre naturellement plus convaincante lorsqu’elle tourne les projecteurs vers un personnage spécifique. À ce stade, la saison pourrait presque être perçue comme une sorte de peinture sociale composée de multiples portraits de freaks pour mieux mettre en valeur l’humanité.

L’abandon est par ailleurs omniprésent au sein de cette saison 4, avec la figure parentale jouant un rôle important. Le plus souvent, le portrait se veut horrible, occasionnellement tragique, et le manque de subtilité aura assurément posé quelques limites pour une lecture plus complexe des rapports familiaux (que les liens du sang ou non soient concernés).

Sans réelle famille, Maggie s’était rattachée à Stanley qui était alors une sorte de substitut, apportant dans son monde une forme de sécurité qui était absente. On revient ainsi sur la nécessité de se libérer, et dans le cas présent, Stanley est le monstre qui la détient prisonnière et dont elle doit se débarrasser pour se sauver elle-même et les autres.

Elsa est quant à elle une femme aussi monstrueuse qu’aimante, mais les scénaristes n’auront jamais trouvé le bon équilibre pour mettre en scène les deux facettes du personnage au même instant. C’est un constat général, la plupart du temps, Freak Show va d’un extrême à l’autre avec les membres de la troupe, et cela n’aura même pas permis de donner corps à l’horreur.

Reste alors, pour Orphans tout du moins, une mélancolie qui s’installe solidement dès que l’histoire se tourne pleinement vers Pepper. Naomi Grossman exprime avant tout les émotions du personnage à travers les gestes et les regards, excellant à donner corps à la sensibilité de la jeune femme qui n’aura cessé d’être rejetée et de perdre. Malgré les épreuves, Pepper symbolise une pureté que la pire des cruautés humaines ne semble pas pouvoir entacher ou détruire.

American Horror Story: Freak Show n’est alors pas à proprement parler une saison au sujet des freaks, mais plus au sujet de la monstruosité qui peut se retrouver en n’importe qui. Le monstre se dissimule le plus souvent derrière les apparences, et il peut se doter d’une forme aussi abstraite ou difficilement cernable. Présente ou non, il semble que la figure parentale (avec une emphase sur la mère) est un monstre à lui tout seul, créant des dommages d’une nature unique et particulière en chacun d’entre nous.

Si cette saison 4 d’American Horror Story ne parvient plus vraiment à instiller de l’horreur, les dernières tentatives tombant à plat, elle peut encore, comme nous le montre Orphans, faire ressortir avec succès toute la mélancolie qui habite l’histoire de ses personnages.

American Horror Story: Freak Show entre en pause et se poursuivra avec ces derniers épisodes dès le 7  janvier sur FX.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires