Dickensian : Une exploration originale de l’univers de Charles Dickens

Avant la rentrée américaine, Critictoo se met à l’heure anglaise du 10 au 16 septembre avec une semaine dédiée à la télévision britannique.


Et si les personnages peuplant les romans de Charles Dickens vivaient tous dans le même quartier ? C’est le point départ de la série créée par de Tony Jordan et diffusée en 2016 sur BBC One. Se déroulant sur 20 épisodes (de 30 minutes chacun), cette dernière nous ramène dans le Londres Victorien où l’inspecteur Bucket enquête sur la mort de Jacob Marley, le partenaire d’Ebenezer Scrooge.

Se pose alors inexorablement la question pour tous ceux qui ont fréquenté de près ou de loin l’œuvre de Dickens : Dickensian est-elle réservée seulement aux connaisseurs de l’auteur britannique ou non ? Tout le monde ou presque connait un classique de Dickens, mais cela peut s’arrêter là.

Avec quelques connaissances sous le bras (comprendre, un certain nombre d’adaptations à mon actif), j’ai donc poussé la porte du pub The Three Cripples, où peuvent se réunir les protagonistes des différents romans alors qu’ils vivent leurs propres aventures. Ceux d’Oliver Twist, bien évidemment, mais surtout ceux de De Grandes Espérances, La Maison d’Âpre-Vent ou encore Un chant de Noël.

Dickensian est avant tout un soap opera victorien où une investigation policière permet de véritablement connecter les « romans » entre eux. Romances compliquées, problèmes financiers, mensonges, jalousies et secrets rythment le récit.

L’ingéniosité de Tony Jordan se situe dans le fait qu’ils ne revisitent pas les histoires de Dickens en plaçant l’action avant celle des livres. Cela transforme Dickensian en une sorte d’histoire d’origine qui peut presque se présenter comme une introduction à l’univers de l’auteur.

Presque, car avec au final une bonne quarantaine de personnages, il y a de quoi avoir le tournis et le besoin d’aller réviser un peu ses classiques pour trouver ou retrouver ses marques pour peu qu’on ne soit pas un spécialiste. Un procédé qui est tout de même légèrement discutable dans le sens où cela ne devrait pas être nécessaire pour se sentir investi dans le récit. Tony Jordan et son équipe de scénaristes gèrent donc leur palette de protagonistes comme des experts, au point de ne pas forcément faire un travail d’exposition suffisant pour le novice.

S’étalant sur 20 épisodes, Dickensian a néanmoins le temps pour définitivement prendre forme, au départ principalement aidé par l’inspecteur Bucket. Ce n’est pas tant que l’enquête sur la mort de Jacob Marley fascine même si on finit aussi par vouloir avoir le fin de mot de l’histoire ; c’est plus que Stephen Rea délivre une de ses performances magnétiques, de la gestuelle à l’articulation verbale qui pousse inexorablement à vouloir le suivre dans ces rues dickensiennes.

Rea n’est cependant pas le seul à délivrer une interprétation inspirée, Dickensian offrant à nombreux membres de son casting l’opportunité de briller que ce soit dans un registre dramatique ou comique. Caroline Quentin (Mrs Bumble) ou Pauline Collins (Mrs Gamp) élèvent ainsi le niveau d’un matériel qui se montrera par ailleurs répétitif pour leurs personnages. Tuppence Middleton (Amelia Havisham), Sophie Rundle (Honoria Barbary) et Alexandra Moen (Frances Barbary) excelleront dans la dernière partie plus émotionnelle au même titre que Joseph Quinn (Arthur Havisham).

Au fil de ses 20 épisodes, Dickensian s’est affirmée comme une œuvre mélangeant noirceur et optimisme, rendant hommage dignement à la source d’inspiration. Les personnages font face au meurtre, à l’esclavage et aux obligations sociales les poussant à prendre des décisions douloureuses. L’humour trouve également sa place, mais toutes les notes ne sont pas convaincantes là où la montée dramatique s’est révélée bien plus maitrisée malgré quelques essoufflements narratifs.

Dickensian aborde ainsi l’œuvre de Charles Dickens avec un regard différent et qui fait souffler un vent de fraicheur sur l’univers de l’auteur britannique. Ces personnages connus prennent vie sous un angle inédit, sortant des pages du roman pour dévoiler un pan de leur existence. Cette approche en elle-même suffit à faire de la série un exercice de style intéressant, bien que loin d’être dépourvu de problèmes rythmiques. La série est dynamisée par un casting de qualité et un décor impressionnant qui nous fait passer d’une histoire à une autre, pour mieux nous emporter dans son récit.


Dickensian est à ce jour inédite en France. La série est disponible en DVD import UK.

Dickensian [Import anglais]
List Price: EUR 19,79
Price: EUR 19,79
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link