The Returned : On prend les mêmes… (pilote)

The Returned saison 1

Dans une petite ville de montagne, un certain nombre de personnes censées être mortes depuis plusieurs années réapparaissent. Elles n’ont pas vieilli et ne se souviennent pas de ce qu’il leur est arrivé. Le retour auprès de leurs proches provoque tour à tour effroi, stupeur, joie et incompréhension.

Plus grand succès d’audience pour le label « Création Originale » de Canal+ à ce jour, succès d’exportation dans les pays où elle a été diffusée et auréolée d’un International Emmy Award, la série Les Revenants ne pouvait dans ces conditions pas échapper à la machine à remake d’Hollywood. Plusieurs mois de production et une promotion savamment orchestrée autour du buzz sur le succès international de la version originale font de The Returned l’un des shows les plus attendus de cette fin d’hiver. Mais attention à l’accident industriel. Les remakes américains de shows européens ont laissé dernièrement un goût amer, tant en audiences qu’en accueil critique (oui Gracepoint, adaptation de Broadchurch, c’est à toi que je m’adresse).

Carlton Cuse, showrunner de Lost et de Bates Motel et aux manettes de cette adaptation, affirme raconter le même début d’histoire que son modèle, puis prendre une autre direction pour le dernier tiers de la saison. Tiens tiens, à peu près comme Gracepoint. De là à y voir une trajectoire similaire, il y a un pas qu’il ne faudrait pas franchir, mais en tout cas un signe que l’appropriation US passe par une vision à long terme différente, qu’il faudra assumer, et qui permet peut-être de s’assurer que les personnes ayant vu l’original auront la curiosité de venir jouer au jeu des sept erreurs. Pour l’instant, au vu de ce premier épisode, les différences, il va falloir les chercher.

Même physique et nom pour certains personnages, mêmes répliques dans 50 % de l’épisode, présentation des premiers morts (et vivants) quasi identique… la filiation est donc bel et bien flagrante. Ce pilote – comme annoncé par l’équipe créatrice, pas d’arnaque sur ce coup-là – suit à la trace le premier épisode de la série française. Pour ceux qui découvrent, l’atmosphère du village de montagne reste prenante et le mystère autour des retours prend corps. Le temps d’exposition des personnages, encore très limité pour certains, ne permet pas toujours de juger de leur pouvoir d’attraction. C’était sans compter sur la toujours impeccable Michelle Forbes, qui incarne Helen Goddard, une disparue depuis 30 ans, et qui glace le sang en une seule et unique scène. Mark Pellegrino, lui par contre dans un rôle beaucoup plus fort – et important – de sceptique désabusé, impose son désenchantement et son impuissance face au retour inespéré de sa fille, décédée avec 20 autres camarades dans un accident de bus quatre ans plus tôt.

Le côté puzzle et choral de la version d’origine est bien conservé. Il y a beaucoup de personnages, dont on ignore encore les motivations, et même si certains sont morts ou vivants. Mais là où Les Revenants appuyait son ambiance spectrale et lugubre, The Returned, sans éclipser l’atmosphère fantastique de son modèle, joue d’entrée plus sur un aspect thriller. La violence, encore enfouie, se fait sentir de plus en plus au fur et à mesure que progresse l’épisode, et la promesse de quelques séquences musclées et flippantes est clairement affichée.

Malgré l’évidente sensation de répétition que procure The Returned à ceux qui ont vu la série française, l’approche de ton légèrement différente et la partition intrigante de certain(e)s comédien(ne)s réussissent à séduire. Pour autant, même ceux qui découvrent pourront trouver à redire de cette exposition. Certains personnages apparaissent encore bien trop flous et leur présence aurait largement pu être décalée au prochain épisode. La musique, très « américaine » (c’est-à-dire qui vient appuyer un peu trop fortement une séquence qui aurait pu s’en passer) fait regretter les nimbes sonores de Mogwai de la version originale. Il reste donc encore beaucoup de choses à prouver pour installer ces revenants américains, mais ceux qui sont prêts à s’y investir devraient pouvoir trouver leur petit coin dans le village pour observer l’étrange réapparition de ces hommes et ces femmes qui ne demandent qu’à continuer de vivre.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link