Selina Meyer, politicienne la plus incompétente de l’histoire dans Veep

25 Mai 2019 à 12:00

Alors que Veep vient de se conclure sur HBO avec une septième saison raccourcie, la série n’a eu de cesse de nous faire rire avec sa satire cynique et absurde de la politique américaine. Si « l’appareil démocratique » est démonté de saison en saison, cela passe par un personnage désormais culte par son incompétence : Selina Meyer.

Interprétée par Julia Louis-Dreyfus, Selina est vice-présidente des États-Unis au tout début de la série. Cette ancienne sénatrice a dû abandonner sa candidature à la présidence et accepter une place d’éternelle seconde qu’elle subit avec violence et beaucoup d’amertume. Dès lors, son ambition est de laisser son empreinte dans l’Histoire, de contribuer pour que son nom résonne. Mais en attendant, elle attend…

– Did the president call?

Selina n’est pas une politicienne efficace ou animée par de grands idéaux pour son pays. La dernière saison suivant sa campagne le montre bien : elle n’en a rien à faire et va là où souffle le vent, quitte à cracher sur ses amis, ses ennemis et sur elle-même en tant que femme. La seule chose qui l’intéresse, c’est elle. Cet égocentrisme régit sa vision des choses et de l’avenir, infusant autant de rires que de malaise quand on réalise qu’elle n’aime ni sa fille ni son staff. C’est une femme désespérée d’attirer l’attention, mais jamais satisfaite de ce qu’elle a.

Son dessein présidentiel, après quatre saisons à jouer le second couteau, se réalise alors après maintes tractations politiques. Elle évite avec un génie (ou une bêtise, dure à dire) les obstacles que son incompétence met sur son chemin. Elle parvient alors à se hisser à la plus haute place, mais son image n’en sera pas plus dorée, bien au contraire.

À l’exercice du pouvoir, elle se brûle les ailes et doit vite renoncer à ce qu’elle a toujours voulu, elle qui a pris le contrôle du pays par effraction. Si Veep tente de montrer que la démocratie est encore vivante, elle n’a cependant plus rien de cynique et vire dans la réalité brute et bien trop dure quand Trump arrive au pouvoir. Ainsi, durant les deux dernières saisons où Selina déprime puis reprend espoir en une nouvelle candidature, la série n’est pas un miroir grossissant, elle paraît même en dessous de la réalité politicienne.

Selina reste donc, dans la dernière ligne droite de la série, une politicienne égoïste et égocentrique, mais qui se distingue de Trump et consorts par un certain sens du jeu politique et une empathie qui fait surface de temps en temps. Si elle ne renonce jamais jusque dans ses dernières heures à son ambition, elle parvient à s’ouvrir petit à petit, que ce soit à Amy, Gary, Ben (dans une formidable scène du finale) ou encore Tom James (Hugh Laurie). Son inhumanité n’est pas qu’une carapace, mais aussi un moyen de montrer qu’elle a quand même quelque chose de touchant en elle, dans sa volonté de fer de se tirer vers le haut.

Ses relations avec son entourage sont bien une preuve que Selina ne vit que pour elle-même, sans se soucier des conséquences. Gary (Tony Hale) n’est pour elle qu’une extension de son téléphone ou de sa main, un accessoire qu’elle ne voit pas comme essentiel et qui l’est pourtant. Sa relation avec sa fille Catherine (Sarah Sutherland) est la pire qui puisse exister et pourtant, elle se maintient dans une ambiance malsaine, mais drôle. Celle qu’elle développe avec Amy (Anna Chlumsky) est ce qui se rapproche le plus d’une amitié, la différence entre les deux femmes étant que l’une d’elles est réaliste et compétente. Mais même dans les derniers moments de la série, elle ne parviendra à nouer des liens ni avec les uns ni avec les autres.

– They can take away your presidency, they can take away your power, they can take away your dignity but what it’s the only thing they can not take away from you?
– My beauty?
– That’s right. (5.10 — Inauguration)

Égoïste, incapable, déconnectée, Selina Meyer est donc profondément humaine. Celle qui se rêvait calife à la place du calife porte Veep avec une force comique démentielle, véhiculant un message aussi incongru qu’étrangement réaliste dans le contexte actuel. Selina Meyer serait peut-être la Donald Trump la plus drôle du monde.

A Woman First: First Woman: A Memoir
List Price: EUR 22,00
Price: EUR 22,00
Price Disclaimer
Tags : Veep Julia Louis-Dreyfus moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link