The Mentalist - A Price Above Rubies (2.09)

A Price Above Rubies (2.09)

Le CBI est à une soirée de charité pour lever des fonds. Quand le téléphone d’une bienfaitrice sonne, le travail reprend suite à un vol de bijoux.

Jane est sacrément en forme à une petite soirée de charité, où il doit délivrer un numéro de magie, mais va mêler ce dernier avec sa toujours grande franchise. Ce n’est que l’ouverture pour le mentaliste qui va enchainer tout du long. Son arrogance n’a, dans cet épisode, presque pas de limites !

Le CBI se retrouve à enquêter sur un vol de diamants qui a mal tourné et pour résoudre l’affaire, ils vont quelque peu cumuler les méthodes à la limite de la légalité, mené bien entendu par Jane, quasiment intenable. Heureusement que le reste de l’équipe est là pour mettre un peu d’eau dans le vin. Enfin, ils connaissent surtout bien le zozo et c’est en fait les petits moments, que ce soit les regards au ciel de Lisbon ou Cho sachant tout de suite que c’est Jane qui est responsable, qui sont parfois les plus sympathiques. Le dossier est quant à lui fort peu compliqué, surtout que si le mentaliste maitrise, nous aussi, car on voit venir les entourloupes à dix kilomètres. Parfois, il faut reconnaître qu’il est aidé dans sa tâche quand le coupable n’est pas très intelligent. Et là, il se fait presque coincé, comme un débutant.

L’enquête n’a pas l’air de beaucoup occuper l’esprit de Patrick Jane, qui peut faire un peu mumuse avec Rigsby et Van Pelt. Sait-il ou ne sait-il pas au sujet de leur relation ? Le premier est persuadé que oui, et la seconde n’aurait rien contre la perspective de jouer un peu moins la carte de la relation en cachette. Ils sont plutôt mignons, et de toute façon, il est assez évident depuis le début de leur idylle que Jane est au courant. Après tout, s’il est aussi prétentieux, il y a bien une raison, il sait lire dans les gens et il aurait été anormal qu’il ne réalise pas la relation qui se déroule sous ses yeux.

Ainsi, au menu de ce A Price Above Rubies, nous avons un Patrick Jane pas sortable, une enquête trop facile et quelques petites discussions entre amoureux pour Rigsby et Van Pelt. Donnant de cette façon du classique Mentalist.

Avec : Callard Harris, David Monahan, David Warshofsky, Dey Young, E. J. Callahan, Michael Benyaer, Michael Woods.

Throwing Fire (2.10)

Un joueur de baseball est retrouvé mort, et le CBI est appelé pour mener l’enquête. Sur les lieux, Jane est touché à la tête par une balle, ravivant des souvenirs de son enfance en compagnie de son père autoritaire.

Comment Patrick Jane est-il devenu le mentaliste que l’on connaît ? Avant de partir en pause pour les fêtes, la série va nous offrir un petit bout de puzzle. Pour ce faire, il va falloir user d’une petite pirouette scénaristique. Ainsi, on assomme Jane avec une balle de baseball, élément déclencheur des flashbacks, tout en mettant en place un parallèle avec une situation actuelle – entre un jeune joueur de baseball et son père – pour justifier la suite.

On aurait pu ainsi facilement imaginer que le Patrick jeune se ferait plus omniprésent, mais bien au contraire, c’est presque frustrant d’en avoir si peu. Tout en nous éclairant légèrement, cela épaissit le mystère et nous rappelle qu’on ne sait définitivement pas grand-chose de lui. Même si j’avoue personnellement que j’aurais préféré un petit aperçu de sa vie avant le massacre Red John, ces flashbacks sont assez bienvenus et nous révèlent l’origine de pas mal d’aspects de la personnalité de Jane, prenant racine avec son père.

Le tout – ou presque – se déroule sur un terrain de baseball, où un joueur a été retrouvé mort. Rigsby et Van Pelt sont laissés au bureau, alors que Cho et Lisbon vont sur place. Une scission commune depuis que nos deux tourtereaux forment un couple, et à l’heure actuelle, l’un des rares moyens que les scénaristes ont trouvés pour développer sous nos yeux leur relation. Il faut dire aussi que Cho et Lisbon ont une dynamique bien plus effective avec Jane, les deux ne se faisant pas complètement manipuler par le consultant.

L’enquête en elle-même n’est pas très épaisse, mais trouve le moyen d’avoir deux suspects potentiels. Avant de venir véritablement à eux, l’histoire va jouer sur le passé familial du mort – qui a perdu un fils. On sait dès le début ou presque, dû au parallèle effectué avec le passé de Jane, vers où tourner notre regard, et la façon de traiter les suspects nous permet de jouer au jeu de l’élimination pour deviner qui est le coupable. Malgré cela, et une certaine simplicité dans l’histoire et les motifs, le tout est assez bien construit.

Throwing Fire est un épisode  légèrement différent grâce à ses flashbacks sur le passé de notre héros, apportant ainsi une petite touche de réflexion et de découverte sur le mentaliste, qui n’est pas déplaisante, et même plutôt bienvenue.

Avec : Abigail Mavity, Brent Sexton, Ellen Geer, Jude Ciccolella, Lesley Fera, Matt Cedeño, Nick Chinlund.