Aller au contenu
Séries Autres séries CSI: Vegas Saison 1 : Que vaut le retour de Gil Grissom et Sara Sidle ?

CSI: Vegas Saison 1 : Que vaut le retour de Gil Grissom et Sara Sidle ?

  • par
  • 5 min read

CSI Vegas Saison 1 Sara et Grissom - CSI: Vegas Saison 1 : Que vaut le retour de Gil Grissom et Sara Sidle ?

Voilà quelques années maintenant qu’il n’y a pas une saison qui passe sans un revival, avec plus ou moins de succès. Entre celui de Dexter et Sex and The City, nous avons pu retrouver Les Experts de Las Vegas six ans après l’annulation de la série originale qui avait lancé toute une franchise dans son sillage.

CSI: Vegas est donc une suite qui nous introduit à de nouveaux membres de la police scientifique, et permet également aux téléspectateurs de retrouver les iconiques Gil Grissom et Sara Sidle de retour dans la ville du péché pour aider un des leurs. Et après 10 épisodes, notre couple d’experts a-t-il réussi son retour sur le petit écran américain ?

Cette nouvelle version de CSI nous propose des investigations à la semaine avec une enquête s’étalant sur la saison. Cette dernière concerne nos anciens experts. Lorsqu’un ancien CSI est accusé d’avoir falsifié et créé de nombreuses preuves, le laboratoire de Las Vegas est menacé de voir tout son travail être décrédibilisé. Suivant les preuves, Grissom et Sara doivent découvrir qui se cache derrière ce crime et sauver le labo.

Le couple formé par Grissom et Sara n’aura jamais été aussi convaincant que dans ces épisodes, apportant au départ la touche de nostalgie adéquate pour les anciens téléspectateurs pour mieux nous investir dans les enjeux de la saison. Cela se met en place doucement, peut-être un peu trop face à des investigations à la semaine qui ne font pas beaucoup d’étincelles au point de départ.

Dans tous les cas, l’équipe créative menée par le showrunner Jason Tracey utilise cette affaire pour contempler à sa manière l’héritage de la série originale, de Gil Grissom et comment le monde a évolué pour s’éloigner des faits.

C’est avec un plaisir certain que l’on retrouve l’esprit propre de Grissom, avec cette conviction que les preuves ne mentent pas, au contraire des gens. S’il doit faire face au fait que cela n’est pas forcément suffisant de nos jours, il peut compter sur Sara pour l’épauler et trouver ses marques dans le laboratoire qu’ils ont tous les deux quittés il y a longtemps.

CSI Las Vegas Saison 1 Josh et Allie - CSI: Vegas Saison 1 : Que vaut le retour de Gil Grissom et Sara Sidle ?

Lorsque le revival de CSI fut annoncé, il fut également dit que cela serait l’occasion de montrer l’évolution des technologies ou comment le travail de la police scientifique a évolué depuis l’arrêt de la série. Cela se résume vite à une simple machine qui fait des analyses plus poussées qu’auparavant.

Cela est loin d’être aguichant et ce n’est pas aidé par le fait qu’une pandémie est venue mettre des bâtons dans les roues à l’équipe en charge de redonner vie au mythique laboratoire des experts de Las Vegas. Visuellement plus moderne, mais également stérile, les règles de tournage imposées par le COVID-19 impactent vraisemblablement la production, au point que l’on ne peut que noter à la fois l’absence de scientifiques autant que de scènes de casino. Heureusement, la situation s’améliore dans la seconde partie de saison et la nouvelle « petite » équipe gagne en crédibilité.

À la tête de l’équipe, Maxine « Max » Roby est surtout en mode proactif, devant par tous les moyens sauver son laboratoire. Le temps qui lui est imparti nous présente une femme déterminée, mais nous permet qu’à de rares occasions de percevoir pleinement quel genre de scientifique elle est.

L’un des attraits des Experts résidait dans l’originalité de ses enquêtes et le regard curieux et sans jugement que Grissom pouvait porter sur les situations que son équipe rencontrait. Le temps a passé et l’équipe créative prend également en compte que les nouveaux experts ont été formés à une autre école même si la saison a, au final, peu de temps pour explorer cet aspect. Quoi qu’il en soit, ces derniers sont représentés principalement par Joshua « Josh » Folsom et sa binôme Allie Rajan qui sont également coincés dans une sorte de will-they-won’t-they un peu trop forcée.

Le seul autre membre un peu développé du casting est le médecin légiste, Dr Hugo Ramirez, et la quasi-absence d’autres CSI est sincèrement néfaste ; Chris et Penny sont les deux autres visages du labo, qui obtiennent du temps avant tout en seconde partie (et de manière mesurée) et nous montre que, avec plus de monde et plus de scènes extérieurs, ce CSI : Vegas peut, sans revenir aux grandes heures de la série originale, offrir des enquêtes pertinentes.

En termes de revival, CSI : Vegas n’a pas de quoi rougir. Les retrouvailles avec Sara et Grissom sont réussies, on reconnecte avec un couple plus solide que jamais et un duo de scientifiques toujours convaincants, avec un respect indéniable de qui ils sont et de ce qu’ils représentent. Malgré des défauts, entre problèmes liés à la pandémie et un manque certains de visages récurrents, cette formule entre ancien et nouveau CSI est bien pensé et permet de passer outre certains défauts, ou d’être justement plus patient avec les nouveaux composants, pour laisser le temps à l’ensemble de trouver ses marques et faire vraiment ses preuves. Si 10 épisodes sont trop courts pour tout résoudre, la saison se suffit à elle-même et assure un retour sans regret à Las Vegas, que celui se poursuive avec une saison 2 ou non.

Étiquettes: