They kiss again/It started with a kiss 2 - Episode 5
Xiang Qin emmène Christine au restaurant de son père, où elle rencontre Ah Jin. Dès le premier regard, elle tombe amoureuse de lui, mais le sentiment n’est pas réciproque. Elle apprend à Xiang Qin que son père veut la marier avec un homme qu’elle n’aime pas, et elle est bien décidée à conquérir le cœur de Ah Jin.
Plus tard, Xiang Qin se retrouve malade, car elle a trop mangé. La mère de Zhi Shu vient la voir, et se met à supposer que la jeune fille est enceinte. Elle se met alors à le dire à tout le monde, et à se réjouir de l’arrivée d’une petite fille dans sa famille. Il faut attendre le retour de Zhi Shu, parti pour quelques jours avec deux de ses professeurs en médecine, pour qu’il emmène Xiang Qin voir un médecin.

Par rapport aux semaines précédentes, il n’y a encore une fois rien à redire. L’épisode est excellent, le ton maitrisé, et les acteurs impeccables, capables d’être sérieux, et complètement décalé, quand les circonstances le demandent. On pouvait craindre que cette suite ne soit pas totalement à la hauteur, dû à l’absence de matériau, le manga ayant été totalement adapté. Eh bien, non, les scénaristes maitrisent l’univers dans lequel l’histoire évolue. La différence la plus frappante par rapport à It Started with a Kiss reste la segmentation qu’on ressent bien plus. On voit bien qu’on passe d’un sujet à l’autre, et les transitions, ou le découpage était plus abouti avant. Mais, c’est finalement qu’un petit défaut, car vu la qualité de la série, on ne va pas se plaindre.

On oublie donc la possibilité de Christine en concurrente de Zhi Shu, la jeune fille trouve en Ah Jin l’homme idéal. Ce qui permet au passage d’offrir à notre éperdu amoureux quelques scènes sans trop de pleurs. Elle est décidée à tout pour le conquérir, et fait tout ce qu’elle peut. C’est donc sur un ton léger qu’on regarde Christine aller voir Ah Jin dès qu’elle a effectué quelque chose qui réponde à ses exigences envers les femmes.
Pour l’occasion, elle va rendre visite à la mère de Zhi Shu à son travail, là où on ne l’avait jamais vu.
Ah Jin n’a pas pour autant fait le deuil de Xiang Qin, comme on le verra dans la suite des évènements. Pourtant, il faut l’admettre, il est quand même difficile de rester insensible à Christine. Pour le moment, on ne sait trop ce que pense Ah Jin d’elle, le développement de cette histoire sera pour plus tard. On élimine très vite le futur marié, Albert ou « Weirdo Zhi Shu » (incarné par Joe Cheng!). C’était là plus pour le comique de la situation.

Pour la suite, Christine et Ah Jin seront absents, et c’est Xiang Qin qui reprend le devant avec une possible grossesse. On sait dès le début qu’elle n’est pas enceinte, cela reste quand même sympathique à suivre. L’excentricité des parents, Yu Shu qui apporte son soutien, et Xiang Qin qui imagine sa vie avec des enfants… Jusqu’au retour sur Terre. C’est traité de façon assez tendre, et douloureuse. Il faut se faire à l’idée que Xiang Qin n’est pas enceinte, et finalement, cela fait quand même son effet. Elle est donc assez triste, ce qui se conçoit. Zhi Shu, peu présent pendant cet épisode, vient aussi la consoler et donner son point de vue sur la paternité. Et, c’est bien sûr le Zhi Shu qu’on aime, raisonnable, censé et affectueux envers Xiang Qin.

L’épisode se termine sur le début de la nouvelle année chinoise.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire